Médiathèque de la cité universitaire du Bois Pléiade Index du Forum
Médiathèque de la cité universitaire du Bois Pléiade
Rouen - Mont Saint Aignan - Toute la vie de la cité universitaire du Bois Pléaide! : animations, soirées, concerts : Ne restez pas dans votre chambre de 9 m², Partagez une vie étudiante en couleur !
 
Médiathèque de la cité universitaire du Bois Pléiade Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Dictionnaire médiathéquien ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médiathèque de la cité universitaire du Bois Pléiade Index du Forum -> Tout pour la déconn' ! -> ESPACE DECONN'
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 14:22    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant





 
Le dictionnaire de la médiathèque !
(pour tout comprendre de ce qui se dit à la médiathèque)



G

      
Gaufrette : nom féminin ; qui est bien, plaisant, qui craque sous la dent. Ce prononce sous cette forme : "c'est gaufrette" ou "c'était gaufrette", au pluriel "ils se sentirent gaufrettes".

S'emploie à propos d'un évènement ou d'un plat cuisiné particulièrement bien réalisé. On peut être soi-même gaufrette ex : quand la journée est bonne et que l'on est frais et dispo on dit : "je me sens gaufrette".

Contextes courants chez les médiathéquiens :

"_ comment as-tu trouvé la soirée ?
_ c'était gaufrette"

Sous-entend que la soirée fut riche en danses et/ou en cocktails à base de grenadine.

"_ t'as la pêche aujourd'hui !
_ ouais, je suis super-gaufrette !"

Sous-entend que l'individu en question a dormi tout son content et est prêt pour une soirée gaufrette (voir ci-dessus). L'adjonction du superlatif "super" superlative le sensation gaufrette. Rajouter "hyper" (comme dans hyper-gaufrette) ne se fait JAMAIS (c'est une faute évidente de français).

"_ alors ce ciné ?
_ gaufrette"

Là il y a un problème ; le cinéma ne peut pas être à lui tout seul gaufrette. Accompagné d'une jolie fille ou d'un joli graçon, oui. Tout est dans la subtilité.

________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Dernière édition par François le Ven 12 Sep 2008 - 11:46; édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2008 - 14:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2008 - 11:38    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

K 


Klit : nom féminin (LA klit) de l'abréviation K-li-T ("c'est la qualité!") ; d'une qualité supérieure et qui s'en ressent. Se prononce "klite", avec un "i" bref. On dit "c'est la klit" ou "c'était la klit", jamais "c'est klit".

S'emploie à propos d'une chose apportant force gaïté et souvenirs mémorables, ou à propos d'une réussite universitaire brillante. Plus fort que le mot "gaufrette", le mot "klit" n'est utilisé que par les médiathéquiens.

Ex : avoir de la grenadine chez soi et en servir à ses amis, c'est la Klit. (françois, en parlant de lui)

Ex : le week end de l'armada chez Ewock, c'était la Klit à mort. (johnny beegoody)

Ex : exploser tout le monde à un partiel en se tapant 18/20, ça c'est la Klit. (macou, en félicitant françois)

Il est bon de noter que le mot "klit" est de loin le mot le plus emblématique de notre chère médiathèque. Sa présence est attestée pour la première fois à la médiathèque il y a x années, usitée par johnny beegoody selon ses propres dires.
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Dernière édition par François le Dim 14 Sep 2008 - 15:43; édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Ewock
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 619
Localisation: Au pays des Bisounours
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2008 - 21:04    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

                                              K

Kopain !!!!! :  interjection, utilisée couramment pour saluer un ami, camarade, ou toute autre connaissance avec laquelle on a au moins partagé une nuit, pour lui montrer la joie que l'on a d'avoir de ses nouvelles, de le revoir ou de partager un petit déjeuner avec lui.

Utilisé dans les couloirs et les réunions de salon, Kopain tend actuellement à remplacer "salut ! ça va?" dans le monde médiathéquien .

exemple 1: " kopain!!!!!!!!!!" " kopain!!!!!!!!!" ... 2 médiathéquiens qui se croisent dans la couloir
exemple 2: " kopain!!!!!!!!!!" " kopain!!!!!!!!!" ... 2 médiathéquiens qui se parlent au téléphone
exemple 3: " kopain!!!!!!!!!!" " kopain!!!!!!!!!" ... 2 médiathéquiens qui se disent au revoir

A noter :
il existe deux féminins : "Kopîne!!!!!!!!!!" ou "Pote Brigitte !!!!!!!!!!!"

________________________________
Carpe diem ^_^
Ca fait du bien!


Revenir en haut
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2008 - 16:05    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

G

Grenadine : nom féminin ; boisson par excellence. S'accompagne généralement d'eau et parfois quand ewock est là, d'un lait frais. La grenadine a ça de bien que chez macou, elle se mélange avec à peu près tous les autres liquides à disposition.

La grenadine de chez carrefour est actuellement le breuvage de la médiathèque, parce que françois il aime bien ça (il est le seul à en prendre parfois pure et à haute dose).


Géographie : chez françois et johnny beegoody, dans les soirées médiathéquiennes quand françois en ramène, en terrasse de café quand françois en commande, en apéritifs de resto quand françois est là.


Les occasions : quand deux médiathéquiens se retrouvent amicalement et que l'un des deux s'appelle françois, pour fêter un heureux évènement comme une naissance, la réussite à un partiel, le passage en année supérieure (ou en redoublement), un nouveau capot de bagnole, la vision d'un noctambus dans la nuit montsaintagnanaise, la joie légitime procurée par un repas réussi chez ewock, une bonne blague de pépé comme "je suis curé, ohohohoh!", une répét' en ronsart même que c'était la klit, etc. Sinon il suffit de passer voir françois.

Avoir de la grenadine chez soi est un gage de bon goût et de raffinement _ on dit que "c'est la Klit"
Boire un bon verre de grenadine diluée dans de l'eau fraîche alors qu'il fait 28°C dehors, c'est "gaufrette".

Important : François a TOUJOURS de la grenadine chez lui.
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Revenir en haut
MSN
Johnny Beegoody
Je suis mediathequo-dépendant
Je suis mediathequo-dépendant

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 480
Localisation: France
Masculin Poissons (20fev-20mar) 兔 Lapin

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2008 - 12:58    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

S

Sucre Glace : Adjectif qualificatif; se rapporte directement au terme gaufrette. Tout comme le sucre glace est un complément non obligatoire de la gauffre, le terme sucre glace et un adjectif mélioratif de gaufrette mais ne s'emploie pas seulement avec celui-ci. Sucre glace définie un instant mémoriel pour la personne qui correspond à ses goûts et choix personnels influençant sa personalité. Etre sucre glace donne un aspect spécifique à un moment, un repas, une distraction. Sucre glace n'engage que l'opinion du déclarant et ne qualifie qu'un moment bref intérompue dans le temps et non périodique. Une vie ne peut être sucre glace.

EX:

"Cette séance était sucre glace"
"Bof"
Sous entends que cette séance est superflux et aurait facilement pu être éviter mais que la personne a particulièrement aimé y aller. L'interlocuteur lui par contre aurait préféré rester au chaud dans son 9m² plutôt que d'y aller.



 
 
 

________________________________
La K-li-T


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mar 16 Sep 2008 - 12:45    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

I



Inéluctabilité : nom féminin (n'existe pas dans le petit robert 2001 - de "inéluctable" [contre quoi on ne peut lutter] = fatalité) ; présence attesté dans la langue française le jour où françois s'est posé la question suivante : suis-je heureux au jeu ou malheureux en amour ?

La loi de l'inéluctabilité selon françois a été tiré des faits suivants :
_ une jeune et jolie jeune fille court pour avoir son bus, laisse tomber son pull. François, qui a vu la scène, se précipite, ramasse le pull, dépasse la jeune fille, rattrape in extremis le bus, l'aide à monter et... se casse tout bêtement alors qu'il aurait été on ne peut plus simple de monter dans ce même bus, engager la conversation comme le sauveur qu'il était et faire plus ample connaissance avec la demoiselle.

_ à la fin d'une soirée sympathique où il se trouvait plus de filles que de garçons, françois, au lieu de raccompagner une jeune fille chez elle, décide stupidement de se faire ramener en voiture, au mépris des règles les plus élémentaires de son code de galanterie amoureuse.


La loi de l'inéluctabilité se résume donc ainsi : c'est quand françois a le plus de chance de faire de belles rencontres qu'il devient le plus timide et/ou le plus con.
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Revenir en haut
MSN
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mar 16 Sep 2008 - 13:00    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

G


Guitare : nom féminin ; attribut indispensable à tout médiathéquien mélomane (même ceux qui ne jouent pas se retrouvent avec une guitare chez eux (voir ewock et beegoody).

La guitare et son possesseur sont difficilement discernables l'un de l'autre dans le sens où les guitareux (ceux qui jouent de la guitare à MSA) font corps avec leur instrument au point de donner un nom à leur guitare ou de dormir avec.

La guitare se bichonne, se caresse et se doit d'être traitée comme tout homme devrait le faire avec une femme. Contrairement à cette dernière, la guitare ne dira pas "j't'aime plus" au premier coup du sort et est donc supérieure sur ce point aux plus belles des jeunes filles en fleur.

Selon le physicien-chimiste Macou, la guitare est assez puissante pour provoquer moult rencontres amoureuses. Cette propriété particulière s'est déjà vérifiée dans plusieurs cas répertoriés à MSA. Une étude plus appronfondie devrait paraître prochainement dans "the Times sciences week magazine of the sun", hebdomadaire faisant autorité en la matière.

Comme il a été dit, la guitare est une compagne idéale, peu farouche, pas jalouse pour un sous et qui peut potentiellement aider les célibataires les plus pathétiques.

NOTE :
Avoir une guitare n'est pas si compliqué ; jouer de la guitare est autrement plus difficile !
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Revenir en haut
MSN
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 - 12:05    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

F
 

Faculté de Sociologie : Institution gouvernementale à but surtout pas lucratif (pour l'instant). Lieu étrange et mystérieux ayant pour but la formation d'esprits pratiques, intelligents, philosophes et tolérants. On y apprend le pourquoi du comment et le comment du pourquoi.

On y enseigne ce qu'a dit monsieur machin à propos de tout et de rien ce qui, contrairement aux apparences, se révèle presque toujours instructif.

En plus d'y emmagasiner des vérités dérangeantes et des philosphies pro- et anti-fatalistes sur à peu près tous les sujets que l'imagination humaine peut concevoir, on y fait de temps en temps des évaluations pour vérifier que :
_ vous savez écrire et parler le français correctement (dans les cas les plus favorables), ou que...
_ vous êtes capables d'apprendre un cours par coeur (ceci expliquant le nombre effroyable de quiches ambulantes qui prospèrent sur les bancs de toutes les facultés de France), ou que...
_ vous avez le même point de vue que l'enseignant-chercheur dans la matière en question (bah je croyais qu'il fallait être tolérant ???), ou que...
_ vous avez ENFIN assimiler que Pierre Bourdieu DOIT être déifié (tout manquement au culte de Pierre Bourdieu signifie la fin brutale et sans retour en arrière possible de votre cursus en sociologie), ou que...
_ vous croyez dur comme fer, ALORS QUE CE N'EST PAS VRAI, que la sociologie est une science (les profs adorent ce genre de lèches-culs), ou que...
_ vous êtes un minimum doué dans la matière sus-dite (si je marque ce point en dernier c'est pas pour rien).


Etudier la sociologie vous met parfois du baume au coeur, la preuve : statistiquement, j'avais moins de chance de me retrouver devant cet ordinateur qu'un enfant de cadre_ ce qui fait de moi une minorité qui réussie.
Parfois, ça vous explose le moral en tranches très fines : statistiquement, en tant que célibataire, je vivrais moins vieux que mon voisin qui lui est marié (alors que lui c'est un gros con).
Nota bene : les statistiques ne veulent absolument rien dire...

Il faut savoir qu'en faculté de sociologie à MSA on peut trouver françois et ses camarades, parmi lesquels quelques gens pas trop mous du bulbe.

Enfin, c'est en faculté de sociologie à MSA qui se trouve la cafétaria la plus sympa du campus (même qu'on accepte ceux qui font pas de socio _ je vous l'avais dit qu'on était tolérant!) Okay
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Revenir en haut
MSN
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 - 17:42    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

M
 

Médiathéquien(ne) : nom dérivé du mot médiathèque ; étymologiquement ceux de la médiathèque ou ceux qui ont trouvé un semblant de bonheur à fréquenter la médiathèque.
Dans le "Dico de l'apocalypse et autres bonnes nouvelles", il est précisé qu'être médiathéquien(ne) sous-entend être médiathéquien(ne) à la médiathèque bois-pléiade de MSA, à l'exclusion de tout autre médiathèque ; nous reprenons ici cette définition.

Questions fréquemment posées :

A quoi reconnait-on un(e) médiathéquien(ne) ?

Voilà bien le problème! Impossible, a priori, de le distinguer des autres! Néanmoins, quelques petits détails peuvent vous mettre la puce à l'oreille. Premièrement, le médiathéquien de base passe plusieurs soirs par semaine à la médiathèque. Déjà, dîtes-vous bien que la personne derrière l'ordinateur, quelque soit son sexe, sa couleur de peau ou la teinte de son polo est médiathéquien. C'est fatal, ça se vérifie à tous les coups. Ensuite, sont également considérés comme médiathéquiens ceux qui se vautrent dans les chaises à roulettes et décident inopinément de faire une course dans le couloir ; il n'y a qu'un médiathéquien pour faire ça. Enfin, ceux qui s'embrassent sur la bouche en rentrant tout en faisant "kopains!!!!!" (voir ci-dessus) sont les plus acharnés d'entres eux.

Y a-t-il plusieurs catégories de médiathéquien(ne)s ?


Bien sûr! Les médiathéquiens sont divisés en 3 grandes catégories : l'élite de la médiathèque (aussi appellés "responsables" ou "ceux qui font des perms"), les électrons libres et les inscrits.

L'élite est assez restreinte. Elle se compose d'hommes et de femmes sans foi ni loi abusant de leur pouvoir absolu. Ils sont en possession d'un artefact particulièrement puissant : les clefs. Ils savent où se trouvent les agraffes et les DVDs et sont incollables sur le jeu de société "la guerre des moutons". Ils se voient tous régulièrement pour boire de la grenadine. Attention, certains sont plus dangereux que d'autres!

Un dialogue courant entre deux responsables à la médiathèque :
"_ y a un problème je retrouve pas un cd.
_ attends je vais voir."


Les électrons libres : ressemblent aux responsables mais ne font ni permanence, ni squattage en règle de la médiathèque pendant les week ends et vacances scolaires. Certains font "kopains!!!!!", d'autres se contentent d'une accolade. Ils sont à considérer comme les alliés des responsables. Certains ont d'ailleurs effectués des permanences, tous ont joué à la mouette de yétisport.

Les inscrits. Ils sont eux-mêmes divisés en 2 sous-groupes : les habitués (on les appelle par leur prénom et on leur demande comment va la santé, les gosses et quand t'arrête de fumer) et les autres qui forment le bataillon des lecteurs sur place et des emprunteurs de cds et dvds. Parmi ces derniers, certains ne rendent pas leurs articles; ils en subiront les conséquences à la prochaine guerre mondiale.

Qui sont les responsables ?

Information non - dévoilée


Représentent-ils une menace pour la société ?

Pour la société non, pour le Crous si !
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Revenir en haut
MSN
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2008 - 16:57    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

C



Chaise à roulettes
: nom féminin ; une chaise à roulettes est une chaise (surprise!) avec un dossier sur laquelle on s'assoit et qui a (surprise!) des roulettes (pour rouler). Là je me demande si c'était vraiment nécessaire de préciser...

Les chaises à roulettes font parties intégrante du décor de la médiathèque. Elles sont au nombre de trois et constituent, en plus du meuble idéal sur lequel se vautrer avec fracas lorsque l'on arrive à la médiathèque fatigué de sa journée, un moyen de locomotion pour les médiathéquiens les plus téméraires.

On se souvient tout particulièrement de la course de chaises à roulettes édition 2008 qui vit la victoire du terrible Johnny "loup solitaire" Beegoody face à françois "hyène décharnée" de la petite aile poussin et à keskejefoulà "ours mal léché" bisounours.

La chaise à roulettes peut se révéler également dangereuse. Tout le monde a encore à l'esprit les terribles gadins, ramassages de mur dans la face et explosion de genou contre les portes subient par johnny beegoody, keskejefoulà et ewock au cours de leur entraînement acharné.
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Revenir en haut
MSN
Macou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2007
Messages: 1 844
Localisation: Au pays de la pâte à modeler
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 - 11:54    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

H
   

houit heure deux. L'expression "houit heure deux" indique a l'honorable médiathèquien qui fait la permanence de manière totalement bénévole et non rémunérée, que la dite "permanence" touche malheureusement à sa fin. Le médiathèquien sombre alors dans une profonde tritesse qui lui serre le ventre. Il va alors essayer de rester un peu plus longtemps, ou eventuellement essayer de se faire inviter chez un autre médiathèquien pour prolonger cet état de grace d'etre entre médiathèquien.

Il faut d'ailleurs savoir que les médiathèquien se regroupe en ce qu'on pourrait appelé des grappes. En effet, d'après une étude de fruits et legumes hebdo, les médiathequien s'agglutinent comme des raisins autour d'une grappe. Ils se sentent dans cette configuration particulièrement bien, voir presque utiles a la micrro socièté boisiène. Il est clair que sans médiathèquien, la vie Boisiène serait quasi inexistente.

Pour en revenir à l'expression "houit heure deux", elle doit être prise comme un cri de desespoir du mediathèquien qui sent la fin d'une permanence proche. Mais notons, l'ambivalence de ce terme, car là ou se termine une permanence en commence une autre, porteuse d'espoirs fous pour l'avenir, voir même de bugdet en hausse.
________________________________
Vue synthétique des derniers messages du forum !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
François
Mediathequien
Mediathequien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 884
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mer 8 Oct 2008 - 15:16    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien Répondre en citant

B


Budget : nom masculin ; on dit LE budget, puisque le budget est aujourd'hui à la limite de la personnification. Ne dit-on pas : "alors, comment va le budget cette année ?"

Le budget a acquis une place prépondérante dans le discours médiathéquien des dernières années. Il est d'usage de se renseigner sur le budget en début d'année universitaire (pour l'année qui vient), à la fin de l'année (pour l'année suivante), ainsi qu'au milieu de l'année (pour l'année en cours).

Le budget est source de discussions enflammées avec l'animateur socio-culturel qui nous pourrions résumer par le dialogue fictif suivant :

"_ Alors pépé, comment on fait cette année pour le budget de la médiathèque ? (macou)
_ Alors déjà il n'y a pas de budget pour l'instant. Les autres ils m'ont déjà explosé le budget pour le club guitare, il faut que j'en parle avec ma boss. (pépé)
_ Il nous faut une caméra,... (macou)
_ ... une imprimante parce qu'on a des imprimantes de merde pépé ! (keskejefoulà)
_ ... il est hors de question de se faire léser par rapport au beatwin on est bien d'accord ? (françois)
_ ... le jeu de rôle aussi pépé... (beegoody)
_ oouuuhhhh ! (se bouchant les oreilles l'air horrifié) Bon, vous me faites une liste générale pour la médiathèque et je présenterai à madame Lemoing vos demandes. (pépé)
_ (en hurlant) Merci pépé ! (macou, keskejefoulà, françois, ewock, beegoody)"

Le budget de la médiathèque peut se présenter comme suit :

- Une part d'un montant considérable pour une caméra de bonne qualité (pour filmer et monter les concerts de BEATWIN)
- Une majorité de sous pour l'approvisionnement annuel en DVDs (objectif : en acheter une bonne trentaine, de préférence des films de bonne facture)
- Un chtit morceau pour les CDs (des classiques qui font plaisir)
- Une tranche honorable pour les BDs et mangas et livres (un peu de lecture quand même !)
- Une petite portion consacrée au jeu de rôle
- Une part infinitésimale pour les fournitures de base

Nota Bene : personne n'est jamais d'accord sur la répartition du budget, c'est presque une constante mathématique. Inutile de polémiquer des heures. Ne nous battons pas, ça sert à rien.

Enfin, le budget de la médiathèque est TOUJOURS trop bas. Néanmoins, il est mal venu de critiquer les subsides versés par le crous.
C'est pourquoi nous faisons les lèches-culs la semaine précédant la décision portant sur le montant du budget et modérons pour un temps nos critiques contre cet organisme qui ne m'a toujours pas filé ma bourse.

Mais attention, on ne nous achète pas, hein ??? Ceci dit, concluons :

Le budget est vital pour la médiathèque. En plus de remplir les rayons de la médiathèque de nouveautés, il permet aux médiathéquiens une petite sortie à la Fnouc de Rouen et des bras de fer avec pépé, ce qui entretient la forme.
________________________________
Tu sais, dans la vie y'a des hauts et y'a des bas, des déceptions et des joies, des mensonges et des actes de foi, ... la vie tu sais, c'est pas toujours gaufrette.


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:20    Sujet du message: Dictionnaire médiathéquien

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médiathèque de la cité universitaire du Bois Pléiade Index du Forum -> Tout pour la déconn' ! -> ESPACE DECONN' Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com